Rapports vidéo

Lien de la vidéo

Obtenir le lienLicenceImprimer
Bookmark and Share

Par Christian Charest | 17-07-2017

Le dictionnaire Morningstar - L'écart-type

Cette mesure populaire donne aux investisseurs une idée de la volatilité d'un fonds.

Christian Charest : Le risque et le rendement sont deux concepts fondamentaux du placement, et l'outil le plus largement utilisé pour mesurer le risque d'un fonds commun ou d'un fonds négocié en bourse est sans aucun doute l'écart-type.

En termes techniques, l'écart-type mesure la dispersion des rendements d'un fonds autour de leur moyenne au cours d'une période donnée.

Chez Morningstar, l'écart-type est calculé en fonction des rendements totaux mensuels sur des périodes de trois, cinq et dix ans. Les écarts-types mensuels sont ensuite annualisés et exprimés sous forme de pourcentage.

Il vous donne une idée du degré de volatilité qu'ont connu les rendements d'un fonds par le passé, et sert d'indication pour déterminer à quel point il peut être volatil à l'avenir.

Lorsqu'un fonds a un écart-type élevé, l'éventail de rendements prévus est large, et donc le parcours pourrait être plus cahoteux que pour d'autres fonds qui ont un écart-type plus faible.

Prenons un exemple très simple de deux fonds communs en regardant leurs rendements au cours d'une période de cinq ans. Ils ont tous les deux un rendement moyen de 5 %, mais le premier fonds a un écart-type plus élevé que le deuxième parce que les écarts de rendements par rapport à la moyenne sont beaucoup plus larges pour le premier, tandis que ceux du deuxième se tiennent assez près de la moyenne. En tant qu'investisseur, vous pouvez observer ces résultats et prédire de façon tout à fait raisonnable que le premier fonds sera plus volatile que le deuxième.

Prenons maintenant un exemple réel : le Fonds équilibré Mawer. D'après les données qui se trouvent sous l'onglet Cotes/risque, dans la section Mesures de volatilité de la fiche du fonds, on voit que l'écart-type du fonds sur trois ans est de 6,33 %, alors que la moyenne de la catégorie est de 6,43 %. Le fonds Mawer aurait donc un parcours légèrement moins volatil que le fonds moyen de sa catégorie.

Il est important de noter que l'écart-type est un indicateur de la volatilité des rendements, mais il ne reflète pas le risque de la façon dont la plupart des investisseurs le perçoivent. La raison est que pour la plupart des investisseurs, le risque d'un placement est le potentiel de perdre de l'argent. Mais avec l'écart-type, les rendements qui sont au-dessus de la moyenne augmentent l'écart-type de la même manière que les rendements qui sont inférieurs à la moyenne, ou même négatifs.

Donc, l'écart-type punit la performance positive. Il peut sembler bizarre que des rendements positifs puissent rendre un fonds plus risqué, mais c'est exactement l'effet qu'ils ont. Pourtant, obtenir des rendements positifs est précisément l'objectif de l'investissement.

C'est la raison pour laquelle les mesures de Morningstar ajustées selon le risque, telles que la Cote Étoile, n'utilisent pas l'écart-type pour mesurer le risque. Ils utilisent plutôt une formule exclusive qui punit seulement les rendements inférieurs à la moyenne.

Pour Morningstar, ici Christian Charest.

{1}
{1}
{2}